Rechercher
  • Abélia

La detox de printemps



L’hiver est fini ! Les énergies de la nature s’éveillent. Nous entrons dans une phase de renaissance, de vitalité, d’amour, de renouveau, de commencement. Les bourgeons fleurissent, les fleurs éclosent, la sève monte, la saison des amours débute… toutes les forces de la vie se réveillent.


En s’alignant avec les rythmes des saisons, nous nous sentons reliés et tout est plus fluide. Justement, actuellement on ressent un regain de vitalité, et surtout le besoin de s’alléger. Écoutons notre corps ! Puisque la nature est bien faite, elle nous met à disposition certaines plantes au printemps, qui nous aideront à nous nettoyer.


Après avoir mangé plus copieusement et avoir moins bougé cet hiver, et en plus de toutes les autres sources de toxiques accumulés (alimentation moderne et très industrielle, pollutions atmosphériques, pesticides, additifs, produits ménagers, cosmétiques, métaux lourds, cigarettes, ondes électromagnétiques, médicaments… j’arrête là ?), c’est plus que jamais le moment d’épurer l’organisme :)


Vous observerez peut être certains de ces signes, qui confirment que votre corps a besoin d’un petit coup de pouce:

-langue pâteuse et chargée

-réveils nocturnes entre 1H et 3H (heure du foie)

-manque de vitalité, d'entrain

-fatigue chronique

-teint terne

-cheveux et ongles cassants

-problèmes digestifs divers

-tendance à tomber facilement malade




C’est le temps du grand nettoyage de printemps, sur tous les plans.

On balaye l’ancien pour accueillir le nouveau. On se renouvelle, on se revitalise.




Pratique millénaire, de tout temps et en tous lieux, elle permet de gagner en vitalité, d’avoir un meilleur transit, un meilleur moral, de la motivation, de la joie de vivre, de perdre du poids, de se sentir aligné… donc de se sentir bien dans son corps et dans sa tête.


Il existe 1001 détox, je ne vais donc pas vous proposer un plan dans cet article. Et puis c’est très personnel: ce qui vous conviendra ne conviendra pas à un autre, et ce qui vous convient aujourd’hui ne vous conviendra peut être plus dans 6mois. C’est pourquoi la meilleure chose à faire est de consulter votre naturopathe pour personnaliser votre cure, surtout si vous êtes novice. Il vous aidera à mieux vous connaitre, à comprendre votre corps et ses signaux, à adopter la meilleure hygiène de vie dans votre cas.


On y va toujours doucement, à son rythme et en écoutant son corps. Je préfère conseiller des drainages doux.




Déconseillé pour les personnes très fatiguées, carencées, pour les femmes enceintes et allaitantes, pour les enfants, en cas de pathologies plus ou moins lourdes, en cas de fragilité du foie et des reins. En cas de doute, on demande toujours conseil à son médecin.




En naturopathie, on raisonne ainsi: le corps est composé de 5 émonctoires. Ce sont les filtres de l’organisme, les portes de sortie des toxines (nos déchets issus du métabolisme) et des toxiques (venant de l’extérieur). Au fil du temps, ils s’encrassent, ils sont épuisés, bloqués, irrités, surchargés: les toxines s’accumulent. Le but est de les stimuler pour faciliter leur travail, et les drainer.


Ce sont les reins, les poumons, les intestins, la peau et le foie.



Dans l’idéal la cure dure trois semaines.


Vous trouverez en pharmacie ou en magasin bio de nombreux complexes détox à base de plantes. Laissez vous conseiller si vous ne connaissez pas ces produits. Pissenlit, artichaut, radis noir, busserole, bardane… font partie des plantes les plus courantes.


C’est aussi le moment de l’incontournable sève de bouleau, récoltée au mois de mars, qui est un magnifique cadeau de la nature pour nettoyer nos organismes après l’hiver. Elle est utilisée depuis des millénaires au printemps. Diurétique, dépurative et revitalisante, elle est riche en vitamines, oligoéléments, minéraux, antioxydants. Il est recommandé d’en prendre 15cl le matin à jeun pendant trois semaines. Contre indiquée pour les personnes atteintes de maladie graves, fragiles du foie et des reins, les personnes présentant une allergie à l’aspirine et au pollen de bouleau, les femmes enceintes et allaitantes et les enfants.




Il n’y a pas que le drainage qui importe, c’est bien plus que ça. C’est tout un ensemble de choses qu’on fait à côté:


-un réglage alimentaire impératif, un « régime detox » qui a pour but de ne pas « encrasser » alors que nous sommes en train de nettoyer (voir avec votre naturopathe),

-Activité physique

-Sommeil réparateur

-Gestion des émotions et du stress

-Boire beaucoup d’eau

-Autres techniques de drainage selon les émonctoires: par exemple pour la peau, on favorisera la sudation avec le sauna, le sport, les bains chauds. Pour les poumons, on favorisera l’oxygénation en plein air, les exercices de respiration…

-On peut faire des massages, certains pratiqueront des lavements…

-On évite les excitants tels que le café ou le tabac et on profite de cette cure pour faire une pause (repos, nature)




Au départ, vous observerez peut-être des signes d’élimination: selles plus fréquentes, urines plus abondantes et foncées, transpiration, voies respiratoires chargées (on se mouche plus, glaires).


Selon le niveau d’encrassement, vous aurez peut-être quelques désagréments type fatigue, maux de tête, etc… Il faut y aller plus doucement ou arrêter. En cas de doute, demandez conseil à votre médecin.




Vous avez peut-être déjà entendu parler de monodiète, jeûne intermittent, jeûne strict… ce sont des cures bien plus puissantes qui sont toujours à faire avec un suivi ou en maitrisant bien le sujet, car elles nécessitent une préparation et ont plusieurs contre-indications. Ne vous lancez jamais les yeux fermés !




Suite à tout cela, on fera une cure de revitalisation afin de combler les carences.


Au programme:

-un rééquilibrage alimentaire

-une cure de vitamines, oligo-éléments et minéraux

-des superaliments (spiruline, graines de chia, pollen, etc etc...)

-révision de l’ hygiène de vie globale

-gestion des émotions, toujours.



Bonne détox :) Dans la douceur, la patience, la prudence et la bienveillance. Un petit pas à la fois !



Abélia




Les conseils et indications de cet article ne se substituent pas à un avis médical. Votre médecin reste toujours votre interlocuteur privilégié en matière de santé. Si vous êtes sous traitement, demandez l’avis de votre médecin ou pharmacien avant de prendre des plantes médicinales. Cet article a pour but de partager des informations générales.

136 vues
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now